USA 2004 - On the road again ...
- Les Dunes de l'OREGON -

Après notre entrée en Oregon la route côtière serpente le long du relief au milieu de la forêt ; par endroit la côte se fait plus plate et les méandres d'un fleuve viennent à la rencontre de l'océan Pacifique. C'est le cas de "l'Umpqua River" où de part et d'autres de son estuaire se trouve l'immense zone de "Oregon Dunes National Recreation Area". Une partie de ces dunes est totalement protégée, l'autre a été ouverte au tourisme notamment aux véhicules tout terrain (un peu trop bruyants à notre goùt). L'état de l'Oregon est un état économiquement sinistré à cause de la fermeture de nombreuses scieries, d'usines de pâte à papier concurrencées par les produits asiatiques et la diminution de la flotte de pêche suite à la mise en place de quotas pour préserver les espèces. Les responsables tentent de relancer l'économie locale en cherchant de nouveaux débouchés, le tourisme en fait partie et l'Orégon essaie de mettre en valeur son patrimoine naturel afin d'attirer les nombreux visiteurs qui viennent dans les états voisins de Californie ou de Washington.

La bande côtière où se trouve la zone des dunes s'étend sur plus de 100 km. Les dunes s'étalent jusqu'à la forêt et forment des paysages variés et changeants en fonction de l'humeur de la mer et du vent. Marcher dans le sable est un exercice physique plutôt éprouvant, mais l'air chargé d'iode qui vient de l'océan est très revigorant.

Le sommet des dunes est parfois couvert par des bosquets qui fixent une partie du sable. Par endroit le sable noie la moitié des troncs jusqu'à la prochaine tempète.
La plage qui borde les dunes est l'endroit idéal pour une balade. La marche en bord de mer est beaucoup plus facile sur le sable tassé.

A perte de vue, les dunes, la plage, la mer et le ciel se confondent dans les brumes du Pacifique.
L'entrée de l'estuaire de "l'Umpqua River" est dominé par un puissant phare qui permet aux bateaux d'éviter les nombreux bancs de sable qui s'étendent au large. Avant sa construction à la fin du 19ème siècle, beaucoup de navires ont fait naufrage en voulant remonter la rivière qui était un des rares abris le long de cette côte sauvage.

Le phare domine une zone autorisée aux véhicules tout terrain.
De nombreux loueurs se sont installés dans les zones autorisées au tout terrain et beaucoup d'emplois ont été créés. Cette partie des dunes n'est pas celle que nous avons préférée car elle est trop bruyante. Heureusement ces zones sont très réduites en superficie et ne représentent pas un réel danger pour l'environnement. Les zones totalement protégées sont beaucoup plus vastes.
De nombreux cétacés passent le long de la côte pendant les périodes de migration. A l'époque où les U.S.A. pratiquait la chasse commerciale à la baleine cette région servait de base aux bateaux baleiniers. A l'heure actuelle on peut régulièrement voir passer des orques et des baleines devant l'estuaire de "l'Umpqua River" et le parking du phare est aménagé pour en faciliter l'observation.

Haut de page ou Retour à la page précédente