USA 2004 - On the road again ... TEXAS suite...

Accueil
La construction
Les voyages
Voyage
USA 2004
Adresses utiles
Annonces
vente, achat
Nous contacter
Sites amis
et liens
Sud Dakota
Wisconsin
Conclusion
 


Signez le Pacte écologique!

Avant d'entrer au Nouveau Mexique nous avons fait une halte de deux jours à Alpine, une petite ville entourée par les montagnes. Elle se trouve à une centaine de kilomètres dans le nord du Big Bend National Park qui est un des paradis aux USA pour les amoureux des grandes randonnées. Le parc est longé au sud par le Rio Grande qui fait office de frontière avec le Mexique. Ce sont les tribus des indiens Comanche qui peuplaient la région avant l'arrivée des premiers pionniers et leur territoire était à cheval entre le Mexique et le Texas. Ces tribus se sont longtemps battues pour préserver leur territoire et au début du vingtième siècle les fermes isolées du sud du Texas pouvaient encore subir les attaques et les pillages des Comancheros venus du Mexique voisin.

Une petite surprise nous attendait au bord de la route à l'entrée d'Alpine : quelques hectares de vignes. Nous n'avons pas goutté le vin qui en est tiré, mais la récolte ne doit pas être très importante. Enfin, il n'y a pas qu'en Californie que l'on trouve du vin !
Un panneau original pour indiquer l'entrée de la ville.
Depuis Alpine nous sommes allés visiter Fort Davis et l'observatoire qui surplombe la plaine. Nous avons croisé quelques daims qui font la sieste en plein soleil, au bord de la route ; les voitures qui passent n'ont pas l'air de les effrayer. Nous en avons souvent observés le long de la route 91 qui est plus touristique que les grandes highways (autoroutes) qui traversent les états. Autant vous dire que, quand c'est possible, nous préférons de loin ces petites routes, pratiquement sans camion et où nous nous retrouvons très souvent seuls avec du bitume à perte de vue.

Le Mac Donald Observatory : son nom ne vient pas de la chaine de fast food bien connue mais d'un Monsieur Mac Donald qui a fait une donation d'un million de dollars à l'Université du Texas dans les années 1930 (à cette époque cela représentait un montant énorme). L'université du Texas n'ayant pas de département astronomie mais du coup ayant les finances elle s'est associée avec celle de Chicago qui avait déjà une équipe d'astronome et un laboratoire de recherche. Le terrain a été donné par le propriétaire du ranch voisin et cela a permis de construire le premier télescope du site qui est encore aujourd'hui l'un des plus gros au monde.

Après avoir suivi en direct des Eruptions solaires et avoir eu une explication détaillée de la vie du soleil, notre guide nous a emmenés visiter le télescope. Du haut de l'Observatoire, la vue sur la plaine de Fort Davis est superbe.

Ce télescope est toujours utilisé et sert quotidiennement à l'observation des étoiles. De nombreux instruments ont été rajoutés depuis sa création et il a profité de tous les progrès technologiques depuis sa mise en route jusqu'à nos jours. Les scientifiques du monde entier peuvent utiliser cet outil et maintenant gràce à internet ils peuvent étudier les milliers de données que récupère le télescope sans avoir à être sur place.

Aujourd'hui le site possède plusieurs télescopes dont un prototype (le plus à gauche) qui utilise pour sa conception des techniques simples et déjà éprouvées dans l'industrie ou le BTP, cela en réduit grandement le coût (100 fois moins cher que le premier) et permet d'équiper à moindre frais des pays qui ont des sites adaptés à l'observation astronomique. L'Afrique du Sud est en train d'en construire un en partenariat avec l'université du Texas, cela permettra d'avoir une vue du ciel de l'hémisphère sud impossible à avoir depuis le Texas.

L'observatoire se situe à plus de 2000 mètres d'altitude et chaque année au printemps il voit arriver de droles d'oiseaux peu communs sous ces latitudes ...

Ce sont des colibris migrateurs qui remontent du Mexique avec la belle saison et que l'on retrouve en été jusque dans des états plus au nord des USA.
En venant des Caraïbes on ne s'attendait pas à revoir ces oiseaux, surtout à cette altitude et qui plus est au Texas.

Après Alpine nous avons pris la direction du Nouveau Mexique.

Ciquez pour voir la suite