LE VOYAGE DU BARBACHANTE

Accueil
La construction
Les voyages
Voyage
USA 2004
Adresses utiles
Annonces
vente, achat
Nous contacter
Sites amis
et liens

1996-1997 notre premier voyage aux USA :

Au mois de Mars 1996 nous étions trois bateaux à quitter la Martinique et à prendre la direction du Nord. Charly et Françoise à bord de leur SUN KISS 47 sont montés rapidement sur PORTO RICO, Claude et Marguerite sur leur ketch acier sont montés vers Saint Martin tandis que nous faisions une étape de quelques jours à la marina de Rivière Sens au sud de Basse Terre en Guadeloupe. Nous y avons retrouvé les amis que nous nous étions faits pendant notre sejour de 1994 après notre traversée de l'Atlantique. Cette étape nous a permis de créer de nouveaux liens et d'apprécier encore une fois la beauté de la Basse Terre qui est la zone que nous apprécions le plus en Guadeloupe. Le volcan de La Soufrière domine cette partie de l'ile et ses flancs sont couverts d'une végétation luxuriante et par la forêt tropicale ;pour les amoureux de la nature c'est un vrai plaisir de partir sur les chemins qui rejoignent et suivent les crètes du relief. Si vous projetez un sejour dans cette île magnifique vous pouvez visiter www.topaz-caraibes.com , le site de nos amis André et Agnès installés à Rivière Sens et qui présente bien cette magnifique région. Après avoir réparé les injecteurs du moteur qui avaient eu la bonne idée de gripper le jour où nous allions partir, nous avons repris la direction du Nord et fait escale sur ANTIGUA pour découvrir English Harbour ...
Cet abri naturel a été le port de la flotte Anglaise en Caraîbe pendant de nombreuses années au 18ème et au 19ème siècle, elle a eu pour commandant le célèbre Amiral NELSON. Grace à cette base navale l'Angleterre a pu renforcer sa présence sur les Petites Antilles et ainsi coloniser la majorité des îles, souvent après de rudes batailles avec les Français. C'était alors la grande époque des Corsaires et des Flibustiers.
English Harbour est maintenant une escale pour les nombreux voiliers de plaisance qui sillonnent la mer des Caraïbes et chaque année cet endroit majestueux sert de base pour les célèbres régates d'Antigua où l'on peut voir s'affronter pendant une semaine tous les types de voiliers y compris les plus beauxYachts du monde ...
Les batiments ont ete restaures et la base navale est classée monument historique. Les anciens docks abritent une marina, on peut y faire ses formalités de douane et de nombreux services pour l'entretien et la réparation des bateaux sont disponibles sur place ...

Les balades à pieds sont sympas mais attention, Antigua est une île peu élevée, plutot aride comparée à la Guadeloupe ; la végétation est plus basse un peu comme les garrigues du sud de la France, le soleil est donc plus agressif et il vaut mieux prévoir de faire les randonnées en début de matinée avant que le soleil ne soit trop haut. ANTIGUA possède d'autres mouillages magnifiques notamment sur sa cote Nord et à l'Est où se trouvent de superbes barrières de corail qui abritent des mouillages paradisiaques. Nous les visiterons une autre fois en même temps que l'île de BARBUDA qui est un parc national et un sanctuaire pour les oiseaux.

Après Antigua nous avons rejoint directement Saint Martin où nous attendaient nos amis Claude et Marguerite. Les cyclones LUIS et MARYLINE nous avaient précédés de quelques mois et la trace de leur passage était encore bien visible. A terre de nombreux batiments à priori solides avaient été dévastés et reduits à l'état de carcasses de ferraille et de béton. De nombreuses épaves de bateaux parsemaient les berges du lagon et un plus grand nombre encore reposaient par le fond rendant la navigation hasardeuse. Ces deux phénomènes ont fait beaucoup de victimes et la vue de ce spectacle nous a confortés dans l'idée qu'en saison cyclonique il valait mieux s'éloigner de la trajectoire potentielle des cyclones et descendre dans les îles du Sud où les risques sont moindres. Depuis cette époque, la plupart des assurances ne couvrent plus les risques au nord de la latitude 12° Nord. Après une petite semaine à Saint Martin nous sommes partis visiter les îles Vierges ...

Après une navigation de nuit nous sommes entrés par l'Est dans le Francis Drake Channel qui se trouve au milieu des Îles Vierges et forme comme une mer intérieure bien abritée par l'ensemble des îles. Nous avons jeté l'ancre devant les Baths de Virgin Gorda où les blocs de granit rose cotoient les cocotiers et sommes ensuite allés faire nos formalités à la marina de Virgin Gorda qui fait partie des îles Vierges Britanniques (la partie Est des îles Vierges est Anglaise, la partie Ouest est Américaine). Le tourisme rime ici avec Dollar et la clientèle des hôtels et des bateaux de charter a plutôt des bons revenus.

Le tourisme de masse est absent des îles Vierges Britanniques et le béton n'a pas défiguré la côte, la plupart des mouillages sont organisés sur corps morts payant pour la nuit et il est souvent interdit de jeter l'ancre afin de préserver la faune et la flore des fonds marins qui sont ici magnifiques.
Bitter End Yacht Club sur le Gorda Sound à Virgin Gorda est un bon exemple de l'architecture que l'on trouve aux îles vierges.

Le Gorda Sound est bordé au Sud par Virgin Gorda et sa partie Nord est formée d'ilots coralliens et de barrières de corail accessibles par des passes comme celle où trône l'ilot de Saba Rock, accessible en annexe ; les passes de part et d'autre de l'ilet donnent accès à Eustatia Sound où à l'époque si le tirant d'eau était inférieur à 2 m on pouvait mouiller au calme face au large à l'abri des barrières de corail.
Après avoir visité les îles Vierges Américaines de Saint John et de Tortola nous avons fait halte à Culebra qui est une superbe île coralienne entre les îles vierges et Porto Rico. De là nous avons rejoint la cote Sud de Porto RIco et avons fait halte à Salinas où nous avons retrouvé nos amis Charly et Françoise. Depuis Salinas nous avons loué une voiture et sommes partis visiter la capitale San Juan dont la vieille ville est superbe et rappelle le centre des villes espagnoles avec ses bars à Tapas et ses ruelles ombragées. Ici on mange encore la Paella et la cuisine espagnole n'a pas encore été effacée par la cuisine stéréotypée des USA.
Le batiment des douanes sur le port de San Juan est très typé et on sent bien l'empreinte espagnole dans son architecture. Bien que dépendant administrativement des USA, l'Île de Porto Rico n'est pas un état américain et n'a pas de représentant au congrès américain.
L'intérieur de l'île est montagneux et couvert par la forêt tropicale où poussent les fougères géantes. La visite du parc national au centre de l'île est très instructive.
Depuis Salinas nous avons rejoint le mouillage de Boqueron à l'Ouest de l'île, il est juste à l'entrée du Mona Passage qui sépare Porto Rico de la République Dominicaine. C'est de là que nous avons pris la direction de l'archipel des Turcs & Caicos ...
L'immense lagon des Turcs & Caicos (plusieurs centaines de km²)

Bateaux haitiens à Providencial sur grande CAICOS ...

A suivre très prochainement


Haut de page

Accueil
La construction
Les voyages
Voyage
USA 2004
Adresses utiles
Annonces
vente, achat
Nous contacter
Sites amis
et liens